Décembre 2016
D L Ma Me J V S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Événements

Organismes membre

 

Historique

Tout comme la plupart des groupes qui le composent, le Regroupement est né d'une réunion de cuisine. Isolés les uns des autres, tout en partageant une certaine vision des choses, les groupes à l'origine du Regroupement ont  réalisé qu'ils avaient beaucoup plus en commun malgré la très grande diversité des missions et des activités qu'ils réalisent. 


«Qu'est-ce qui nous différencie de... ?»  «Et si on créait un centre de crise ?»  furent les premiers balbutiements de ce qui allait devenir plus tard, avec l'aide de l'Association canadienne pour la santé mentale, le Regroupement des ressources non-institutionnelles en santé mentale de la région de Québec.  En 1985, le Regroupement obtenait sa charte et prenait son envol.

 
Alors que plusieurs organismes gouvernementaux se bousculent pour « soutenir » le réseau communautaire, les groupes, à l’image des approches qu’ils privilégient dans leur propre organisation, se sont dotés d’un réseau de support «par et pour». Depuis sa création, le Regroupement est d’abord et avant tout un lieu où les groupes en santé mentale peuvent s’entraider et s’épauler les uns les autres. Il assume de plus un rôle d’animation sociale auprès de la collectivité et du milieu.

Constitué d’une dizaine de groupes au départ, le Regroupement compte maintenant 36 groupes actifs dans des champs d’intervention très diversifiés reliés au domaine de la santé mentale dans la région de Québec.

 

Mission


Voici le contenu de la misssion de l'AGIR que l'on peut retrouver dans sa  charte:

Regrouper les organismes communautaires en santé mentale de la région de Québec;

Échanger des services, du support et de l’information entre les groupes;

Promouvoir la création et le maintien de ressources suffisantes pour la population;

Promouvoir les droits et intérêts des personnes qui vivent des problèmes émotionnels et psychologiques et leur donner toute l’information au       sujet de leurs droits; 

Promouvoir une compréhension globale de la santé mentale qui tient compte des conditions sociales, économiques, politiques, familiales,             culturelles, psychologiques et physiologiques;

Revendiquer et obtenir des fonds, subventions et autres contributions adéquates et diversifiées pour réaliser les objectifs du «Regroupement»,   tout en préservant l’autonomie financière des groupes membres;

Éduquer et sensibiliser la population aux différents objectifs du «Regroupement»;

Développer des contacts avec d’autres regroupements et organismes existants.

 

Vie associative

 

En plus de son assemblée générale annuelle, l'AGIR aménage des lieux d'échanges et de discussion où la démocratie de notre regroupement peut s'exprimer.

L'AGIR, de par son fonctionnement, pratique une forme de démocratie directe en organisant trois rencontres régulières par année où l'ensemble des groupes est convié. Ces rencontres sont autant d'occasions pour les groupes de recevoir de l'information sur les grands enjeux auxquels nous sommes confrontés et d'en discuter collectivement. Elles permettent également aux groupes d'échanger sur leurs pratiques, leurs bons coups ou tout simplement de recevoir de l'information sur les activités en cours dans les différents groupes.

Nous organisons de plus, à raison de deux fois par année,  une journée thématique où l'ensemble des intervenants communautaires en santé mentale, tout comme les utilisateurs et les bénévoles sont conviés. Ces journées thématiques portent sur des enjeux liés aux pratiques tels que le rétablissement, le développement du pouvoir d'agir(DPA) et la pleine citoyenneté. L'AGIR anime auprès de ses membres une démarche visant à accentuer un virage rétablissement et du développement du pouvoir des individus et des collectivités. Ces démarches visent à actualiser notre cible de changement qui se décline comme suit:

" Comment affirmer, à nos propres yeux, aux yeux de nos partenaires, aux yeux du grand public, la spécificité de nos pratiques  qui favorisent un accès équitable à l'exercice des droits fondamentaux et d'une pleine citoyenneté et obtenir les moyens financiers (transmission des pratiques, spécialisation, formation continue) et poliques (orientationss ensanté mentale qui nous incluent tels que nous sommes) pour les mettre en oeuvre."

 

  '

 

 
 
© 2016 Agir en santé mentale